Le site de traitement

Historique

Historique de l'entreprise

Homme qui marche sur passerelle

La Communauté Urbaine de Nantes (Nantes Métropole) accorde depuis des années une attention toute particulière au traitement et à la valorisation des déchets urbains.

En 1990, celle-ci lance un appel d’offres international  afin d’offrir des solutions de remplacement à la mise en décharge. Premier du genre en France, il reposait sur un cahier des charges très précis articulé autour de différents critères.

En 1991, le projet ARC EN CIEL, du groupement des entreprises CGEA-Onyx et Compagnie Générale de Chauffe - Esys-Montenay (filiales du groupe Générale des Eaux, actuel Veolia) est retenu.

Centrale en extérieur

En 1994, ouverture du centre et ses 3 unités d’exploitations :

  • l’incinération (UVE)
  • la collecte sélective (UTCS)
  • le Compostage


En 1998
, mise en place de l’unité de traitement des déchets industriels banals (DIB).

En 2001, mise en place du système d’amélioration des performances du traitement des fumées.

En 2007, Arc-en-Ciel anticipe les nouvelles normes européennes plus drastiques, et obtient la triple certification (qualité, environnement, sécurité).

En 2009, on assiste à une modernisation de l’U.T.C.S.
L’unité est industrialisée afin d’augmenter la capacité de traitement des tonnages, d’améliorer la qualité de traitement des déchets de la collecte sélective et la qualité de travail des trieurs.

centrale en extérieur

En 2010, cette fois c’est l’unité de traitement des déchets industriels qui voit le CHTP (Centre de Tri Haute Performance) remplacer l’ancienne chaine de tri des déchets industriels banals.

En 2012, Arc-en-Ciel remplace les chaudières de l'U.V.E.

En 2013, Arc-en-Ciel renouvelle le contrat de vente de vapeur à Arcelor pour 8 ans.

En 2014, Arc-en-Ciel obtient la quatruple certification avec l'Energie (ISO 50001).

En 2015, Arc-en-Ciel obtient la certification "Engagement Biodiversité".

En 2016, mise en place de convoyeurs pour acheminer les refus de collecte sélective en fosse CSR en vue de leur transformation en Combustible Solide de Récupération.

Aujourd’hui, Arc-en-ciel est la première filière globale de valorisation des déchets et s’articule autour de 4 outils complémentaires :

  • L’Unité de Valorisation Energétique
  • L’Unité de tri des Collectes Sélectives
  • L’Unité de compostage des végétaux
  • L’Unité de Traitement et Valorisation des Déchets Industriels

A sa fonction industrielle, Arc-en-Ciel a immédiatement associé une vocation pédagogique et culturelle inédite. L’Ecopole a dès lors été conçue comme une structure d’accueil et de communication permettant d’afficher la volonté de transparence de l’entreprise.